23/01/2010

Un gîte qui nous laisse de merveilleux souvenirs

Perriers sur Andelle, dans l'Eure.

 

Nous y sommes allés deux fois, la première en Hiver, la seconde en été...  les deux fois, ce fut un ravissement.

Oh, le confort n'est pas exemplaire... c'était un peu simple à l'époque (2003), les propriétaires l'ont rénové depuis.

 

Location vacances eure

 

_location vacances eure

 

_location vacances eure

C'est un ancien lavoir, au bord de l'Andelle...  un paradis pour les pêcheurs.

 

_location vacances eure

_location vacances eure

 

_location vacances eure

 

+++

 


14/05/2009

L'habitat traditionnel en pays de Caux (Seine-Maritime)

En pays de Caux , l'habitat traditionnel est essentiellement composé de maisons à pans de bois (colombages), torchis et toit de chaume.  Le Soubassement est souvent composé de silex.

Le toit de chaume est surmonté d'Iris .  Ceux-ci ne sont pas là pour la décoration mais pour fixer la terre argileuse composant le faîte du toit.

_normandie_habitat_traditionnel

_normandie_habitat_traditionnel

Le coût d'entretient et la rareté de la main d'oeuvre qualifiée tendent à faire disparaître le chaume des toits, au profit de l'ardoise.  Celà n'enlève rien au charme champêtre des longères, auxquelles l'environnement de verdure sert d'écrin.

_normandie_habitat_traditionnel

Un grand nombre de ces chaumières ont été rénovées et modernisées afin de devenir de véritables maisons d'habitation, offrant à la fois tout le confort moderne et le charme des demeures d'autrefois.

_normandie_habitat_traditionnel

Au vu de certaines de ces maisons, nous comprenons que c'est l'habitat qui s'adapte à l'environnement et à la nature et non l'inverse.  Les poutres taillées dans des troncs ne sont pas droites, alors, la maison présentera des courbures... d'un charme très... sensuel.

_normandie_habitat_traditionnel

A l'époque, le passage d'une pièce à l'autre se faisait par l'extérieur (sans doute dans un souci de gain d'espace).  Voilà pourquoi ces maisons ont toujours un nombre de portes surprenant.  L'accès à l'étage (à usage de grenier), se faisait également par un escalier (ou une échelle) extérieur. 

De nos jours, ces particularités permettent, nottament d'aménager des chambres d'hôtes avec un accès indépendant.  D'autres propriétaires ont condamné les portes excédentaires et ont aménagé des couloirs pour circuler par l'intérieur.

_normandie_habitat_traditionnel

Ce qui me frappe toujours, c'est le côté coquet de ces maisons, malgré que le pan de bois + torchis demande, selon la sagesse populaire, autant de soins et de travaux que l'entretient d'un bateau en bois.

_normandie_habitat_traditionnel

En normandie aussi, les fleurs sont omniprésentes, et pas seulement sur le toit des chaumières.

Ci-dessus, la mairie de Mesnil-Durdent, centre du "Jardin des Amouhoques", point de départ d'un circuit nature nous présentant les "mauvaises herbes" locales. 

* Mauvaise herbe est écrit entre guillemets car celles ci ont souvent des vertus médicinales, culinaires, etc...  le jardinier devrait les appeler "herbes nons désirées", d'autant que certaines d'entre elles sont très décoratives.

%%%%

 

 

 

 

 

14/03/2009

Liège - Quartier de la Boverie - Mars 2009

Mal connue de nous, Carolos, un achat sur eBay nous amène à Liège... la météo est avenante, nous décidons donc de partir plus tôt, afin de découvrir une partie de la Cité Ardente...

La constat est plus que positif, le coin où nous nous sommes arrêtés ne manque pas de charme, les Tchantchès et Nannesse ne me contrediront pas...

_new

Nous nous stationnons près de l'Eglise Saint-Vincent, et, naturellement, c'est vers la Meuse que nos pas nous guident...  Avant un superbe pont, évoquant un peu Paris (excusez du peu), un superbe monument, dédié à Zénobe Gramme, attire nos regards...

_new

Avouez que ça en jette, mais attendez de voir ce fameux pont sur la Meuse...  Je pense qu'il s'agit du Pont de Fragnée.

_new

De chaque côté de la route, deux colonnes, avec à leur base une allégorie (ici, Neptune, je suppose), et à leur sommet, des anges claironnant, le tout récement rénové ou dans un état d'entretient formidable !

_new

Les réverbères ajoutent leur touche au décor, déjà flamboyant...

_new

_new

_new

Un peu plus loin, le parc de la Boverie, avec le Palais des Beaux-Arts.

_new

L'endroit, bien qu'en ville, est d'un calme appaisant...

_new

_new

Retour à notre voiture via la Passerelle Mativa...

_new

... et une dernière vue sur l'île de la Boverie...

_new

Cette petite excursion en Principauté de Liège m'inspire une réflexion, que d'aucuns trouveront peut-être "déplacée"...  : Certaines villes sont plus agréables à vivre que d'autres... à quoi cela peut-il être du ?  Je m'abstiendrai de répondre, nombre d'entre vous connaissant mon lieu de résidence...mais.............

+++

00:59 Écrit par Patricia et Jean-Paul dans Coups de coeur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : liege, boverie, pont, fragnee, palais des beaux arts, ile |  Facebook |

02/03/2009

Radepont - Vallée de L'Andelle - Eure - Normandie - Abbaye de Fontaine-Guérard

Le prieuré de bénédictines de la Fontaine Guérard (la Fontaine qui guérit), a été fondé en 1135.

_new

Malgré qu'il n'en reste que des ruines, ce lieux est emprunt de sérénité.

_new

Cette "Fontaine qui guérit" sort de terre à cette endroit, avec un débit et une vigueur qui évoque une rivière plus qu'une source !!!  Regardez bien, au delà du bassin arrondi, il n'y a plus que prairies et terres !!!

_new

A deux pas de là, l'Andelle dénoue ses méandres avec langueur ...  C'est en Normandie, dans l'Eure... trop peu connue !

///

00:45 Écrit par Patricia et Jean-Paul dans Coups de coeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : normandie, eure, radepont, andelle, fontaine-guerard, levavasseur |  Facebook |

22/02/2009

Normandie - Rouen - Août 2003

Cette ville compte parmi mes préférées.  Les rue étroites de la vielle ville, l'architecture, l'histoire, la gastronomie... tout concourt au bien être dans cette grande ville animée.

_new

La place du Vieux Marché et l'église Sainte-Jeanne D'Arc. 

Sur cette place où la Pucelle d'Orléans fût suppliciée le 30 mai 1431, l'architecte Louis Arretche à bâti cette église qui, bien que moderne, présente des vitraux du 16ème siècle.

Son architecture, comme de nombreuses églises normandes, fait appel aux techniques de la construction navale avec une structure de bâteau renversé.  La charpente est visible de l'intérieur.

_new

Le Palais de Justice : la partie ouest date de 1499.  Elle abritait le "Parloir aux Bourgeaois" et l'"Echiquier de Normandie".

En 1508, un ailes supplémentaire est bâtie , le "Palais Royal".  La décoration intérieure est, dit-on, extraordinaire.

_new

Le Gros-Horloge : ce beffroi gothique du XIVéme siècle abrite les cloches communales et l'horloge de la ville, à double cadran (1 sur chaque face de la porte), et à aiguille unique.

_new

Au dessus de ce cadran, le petit globe indique les phases de la lune.

_new

Nous nous dirigeons vers la Cathédrale Notre-Dame.  Nous admirons au passage les façades à pan de bois (colombages).

_new

La Cathédrale Notre-Dame : C'est au milieu de XIIème siècle que son édification est entreprise, sur la crypte de l'ancienne Cathédrale Romane. 

_new

Au fil des siècles, elle est remaniée.  Elle présente ainsi l'évolution de l'art gothique du XIIème au XVIème siècle.

_new

 

_new

_new

Les vitraux, du XIIIème siècle à nos jours, sont commentés et expliqué par des panneaux explicatifs, tout au long de la visite.

_new

La Cathédrale abrite les sepultures de plusieurs Ducs de Normandie, dont celle de Rollon, fondateur du Duché, et celle de Richard Coeur de Lion.

_new

Au 19ème siècle, une flèche en fonte est ajoutée à la tour lanterne, amenant sa hauteur à 151 m.

_new

Retour dans les ruelles de la vielle ville.

_new

_new

... j'ai un penchant pour cette maison !!!

_new

Il existe, en plein coeur de la ville, un endroit d'un calme surprenant.  L'Aître Saint-Maclou. 

Lors de la grande perste noire de 1348, il fallait ouvrir un nouveau cimetière, les 3/4 des habitant ayant succombé à l'épidémie : le grans Aître Saint-Maclou.

Entre 1526 et 1533, ce bâtiment fut élevé pour servir d'ossuaire.  Les décors des trois galeries présentent des figures macabres : crâne, ossement, etc...

Enfin, pour terminer cette visite, je ne résiste pas à vous présenter cette "réclame" vue dans le passage menant ) l'Aître.

_new

%%%

13:43 Écrit par Patricia et Jean-Paul dans Coups de coeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rouen, normandie |  Facebook |

21/07/2008

Balade matinale à Plasnes, Eure, Normandie

J'ai classé ce qui suit dans les coups de coeur.  La Normandie, est et restera un lieux de prédilection pour nous.  Il s'en dégage une douceur de vivre qui contraste avec des paysages tourmentés par les vents et la mer.  Un pays souvent arrosé par les pluies, mais qui se révêle chaud en ensoleillé, plus souvent qu'à son tour.  Des hommes rudes à l'effort, mais qui produisent de succulents produits, qu'ils soient marins ou campagnards.

La Normandie ?  Non, la Gourmandie.  J'en suis gourmand à tout point de vue.  Ceci est loin d'être le dernier post consacré à ce coin de France.

*****

Petit village entre Brionne et Bernay, c'est à Plasnes que nous avons trouvé un gîte pour passer un week-end à la campagne, en août 2006.

_new

Il est bien agréable ce petit gîte, bordé d'un verger et à proximité de ces mares traditionelles en Normandie.

_new

_new

N'est-elle pas belle, cette Normandie rurale, avec ses chaumières, ses patures, ses vergers de pommiers qui donneront ce doux breuvage qu'est le cidre.

_new

Hum..., on dirait que j'ai dérangé ce taureau pendant ses ablutions matinales...

_new

Le soleil vient se mirer dans l'eau d'une autre mare... la journée s'annonce radieuse.

_new

... une pomme par jour, en forme toujours...

_new

_new

_new

 

02:05 Écrit par Patricia et Jean-Paul dans Coups de coeur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : normandie, plasnes, eure, chaumiere, pomme, cidre |  Facebook |

12/04/2008

Gerwiller - La maison du pain d'épices

Sur la place du village trône cette charmante maison.  En poussant la porte, de douces éfluvent vous châtoillent les narines et aiguisent votre apétit !

Entrez-donc, là, le pain d'épices se décline à l'infini...

_new

 Le propriétaire nous dévoile (une partie de) ses secrets de fabrication.

_new

 

15:16 Écrit par Patricia et Jean-Paul dans Coups de coeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lips, alsace, gertwiller, pain d epices |  Facebook |