24/04/2009

C'est quoi, cette soi-disant démocratie ???

Après deux convocations en tant qu'assesseur dans les années '80, j'ai reçu, successivement, lors des trois derniers scrutins, 3 convocations en tant que président de Bureau de vote !!!

Outre l'ordre de "priorité" qui devrait être dévolu aux magistrats, aux avocats et avocats stagiaires, aux notaires et ensuite aux enseignants, comment se fait-il qu'autant de citoyens "ordinaires" soient appelés à cette tâche dominicale complémentaire à leurs tâches hebdomadaires tellement fatigantes, à en voir mes yeux et ceux de mes collègues le vendredi matin aux aurores.

Je ne vais pas en faire un secret d'Etat (si je peux me permettre), j'avais préssenti cet état (si je peux me le repermettre) de fait et organisé anticipativement ma fuite dans un pays de liberté, pour ne pas la citer, la France; où même l'obligation de vôter est absente, donnant ainsi au citoyen un vrai choix démocratique.  Le droit de voter, oui, mais celui de ne pas voter re-oui !  D'autant que voter de façon obligatoire m'amènerait à voter nul pour ne pas que mon bulletin, blanc (tiens, c'est pas une couleur politique), ne rejoigne le lot de la majorité Panurgique de mes concitoyens, aveuglés par des discours démagogiques, par des traditions familiales dépassées, ou des craintes de changements pourtant salutaires.  D'autres, obligés de voter, le feront à contre courant, même si cela ne correspond pas vraiment à leurs idéaux (ça existe encore, ça ?), donnant ainsi la part belle aux extrèmes de tous bords.

La démocratie, éthymologiquement, suppose les choix par le peuple...  sommes-nous dans cet état de faits ?

J'en doute...  désigné pour un rôle lors des élections ?  Il faut une raison "valable" pour y échapper et la validité n'est pas jugée par le peuple mais par un quidam qui ne vous a jamais rencontré (vous avez, d'ailleurs, seulement 48 heures pour fournir vos preuves de non disponibilité), alors qu'un simple rendez-vous médical (pour obtenir une libération conditionnelle) prend souvent beaucoup plus de temps (et vous coûte une consultation !!!), mais, de nouveau, cela n'est pas à vous de juger, des magistrats, nommés par le pouvoir politique, s'en chargent !!!

Des dépenses Astronomiques pour visiter le pays de la conquête spatiale (ça pourrait se comprendre de nouveau dans le cadre éthymologique(astronomique-spatiale)), seuls ces Messieurs semblent pouvoir en juger, pas le Peuple, si l'on tient compte des déclarations de certains de ces "Barons", qui profitent depuis des décénies des deniers publics.

Cette belgique (majuscule absente volontairement), n'est que gabegie, profit pour la royauté (même remarque) et pour les élus (démocratiquement dit-on).

Comme Brel, quand un Français cultivé (Il y a plus de Français cultivé que de Carolos cultivés même en pourcentage) me demande d'où je suis, j'ai envie de répondre "Ik ben van Luxembourg".

Un jour de l'an passé, un Français qui vivait avec une Anglaise, me demande des informations touristiques sur ce qui est devenu "MA" région du Pas-de-Calais.

Après lui avoir répondu, il me dit que c'est agréable de parler avec les gens du coin, ce à quoi je lui répond que je suis belge... sa répartie est symptomatique : "Mais qu'est-ce qu'il se passe en Belgique ?  On dirait que tout est fait pour couler un pays qui, pourtant (le gars avait plus de 65 ans), faisait la jalousie de beaucoup de pays européens quand j'étais jeune (sic).

Alors, Belges de souche et de tout bords, nous devons défendre notre pays, à la fois contre notre royauté qui la saigne financièrement, notre diaspora politique, qui la saigne et la galvaude à tout va, contre les réfugiés économiques, qui la saigne financièrement, au nom de la solidarité internationale, qui fonctionne, de toute façon, à sens unique.

Nombre de personnes de différents pays nous le dirons, nous sommes parmi les peuples les plus accueillants de cette planète... mais cela peut-il durer au vu du comportement de nos élus ???

Je vous laisse méditer là dessus... pour ma part, mon opinion est faite.

00:34 Écrit par Patricia et Jean-Paul dans Coups de gueule | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.